Pourquoi 42 (Sports Images) ?

Jackie Robinson swinging a bat in Dodgers uniform, 1954. © Bob Sandberg.

Pourquoi ai je donné le nom 42 Sports Images à la structure qui regroupe mon archive de photographies ? Ce nom n’a pourtant rien de particulier ni original, mais la question m’est souvent posée. Ce qui intrigue  surtout est le nombre 42. Non, il ne s’agit pas d’une référence à l’oeuvre de Douglas Adams – The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy – mais un modeste hommage au numéro de maillot de Jackie Robinson, le premier joueur Noir américain de baseball à avoir intégré les ligues majeures de baseball.

Jackie Robinson (1919-1972) est entré dans l’histoire du baseball, et dans l’histoire sociale américaine, en 1947 en faisant ses débuts  dans l’organisation des Brooklyn Dodgers. Avant lui, la ségrétation était en place, et aucune équipe de Major League Baseball (MLB) n’était composée de joueurs noirs. Ces derniers évoluaient alors dans la Negro League Baseball. Au-delà du symbole,  Jackie Robinson a été un joueur exceptionnel. Tout au long de ses 10 ans de carrières, il a participé à 6 World Series (la finale du championnat MLB), gagnant le titre en 1955. Il a été sélectionné pour participer à 6 All Star Games.  En 1962, il a été introduit dans le Hall of Fame (sorte de Pantheon des sports majeurs américains), et – honneur suprême – en 1997, la MLB a décidé de retirer son maillot frappé du sceau du numéro 42, signifiant ainsi que plus aucun joueur de baseball en MLB ne porterait ce numéro.

Jackie Robinson poses with his bat for a season portrait (undated). © National Baseball Hall of Fame Library/MLB Photos

Très jeune j’ai pu lire des bribes de l’histoire de Jackie Robinson, voir des photos de lui, puis, plus tard, des vidéos, consulter ses statistiques en carrière, lire sa biographie, puis des livres sur sa vie. Mon intérêt – et disons le affection pour ce joueur – ne s’expliquent pas simplement. Je suis tombé amoureux du baseball enfant, et ce qui est lié à ce sport dépasse la raison. Son style de jeu correspond toutefois à ce que j’aime le plus dans le baseball.

En arrivant en MLB, Jackie Robinson a apporté avec lui l’insolence et le culot caractéristiques de la Negro League. Ajoutez à cela sa vitesse, et vous obtenez l’un des plus formidables voleurs de base de ce sport. Le vol de base est peut-être l’action de baseball qui me fait le plus vibrer, que j’apprécie le plus. Et en la matière Jackie était en avance sur son temps. Il a érigé au rang d’art le vol le plus délicat, celui de la home plate. Au cours de sa carrière, il a réussi cet exploit 19 fois et s’est fait prendre 11 fois. Les trois premières saisons de sa carrière, il ne s’est quasiment jamais fait prendre lors d’un vol de base (la statistique n’était pas encore parfaitement chroniquée par la MLB, ce qui laisse place à un flou).

Jackie Robinson a dû endurer les insultes, les aggressions, être regardé, observé, disséqué, comme une bête durant les premières années de sa carrière. Il n’était pas le meilleur des joueurs Noirs issus de la Negro League – Satchel Paige reste mon favori – mais il a ouvert la voie, et avec talent, avec brio, avec classe.

Suite à sa carrière de sportif, il est devenu le premier Noir américain consultant tv, puis le premier Noir américain vice-président d’une grande entreprise américaine. Il a déclaré un jour:  «A life is not important except in the impact it has on other lives»… celle de Jackie Robinson aura eu, à coup sûr, un impact sur de nombreuses vies durant la seconde moitié du 20e siècle et au delà. Elle aura eu un impact sur la mienne et sur mes choix. 42 baby, 42


American baseball player Jackie Robinson (1919 - 1972) of the Brooklyn Dodgers is tagged out by Cubs catcher Rube Walker (1926 - 1992) after attempting to slide in and steal home base, Chicago, Illinois, May 17, 1948. Gil Hodges (1924-1972) is at bat. © Bruce Bennett Studios/Getty Images

Partager

2 Responses to “Pourquoi 42 (Sports Images) ?”

  1. […] Christophe Elise sur le web et histoire du baseball. […]

  2. […] Christophe Elise sur le web et histoire du baseball. […]

Laisser un commentaire