En route pour la World Baseball Classic 2013

10 March 2009: Players of Dominican Republic and Netherlands stand during the national anthem prior to the 2009 World Baseball Classic Pool D game 5 at Hiram Bithorn Stadium in San Juan, Puerto Rico. © Chris Elise

10 March 2009: Players of Dominican Republic and Netherlands stand during the national anthem prior to the 2009 World Baseball Classic Pool D game 5 at Hiram Bithorn Stadium in San Juan, Puerto Rico. © Chris Elise

Depuis le 10 mars 2009, je fais un rêve récurrent, qui semble prendre peu à peu forme… Ce mardi du mois de mars 2009, je suis positionné au niveau de la troisième base du Hiram Bithorn Stadium de San Juan (Puerto Rico), c’est la fin de journée, le soleil s’est couché, et nous sommes dans les derniers instant des 3h38 du match de poule de la World Baseball Classic, opposant l’Équipe nationale de République Dominicaine à celle des Pays-Bas. Et cette dernière va entrer dans l’Histoire du baseball.

Menés 1-0 en milieu de 11e manche, les joueurs néerlandais vont égaliser sur un single d’Eugene KingsaleSidney de Jong scorant le point après avoir claqué un double en début de manche, et être parvenu en 3e base sur un ground out de Curt Smith. Une erreur du lanceur Dominicain des Chicago Cubs Carlos Marmol envoie ensuite Kingsale en 3e base. Les deux bancs sont debouts. L’excitation dans le stade pulse jusque dans mes veines. Nous échangeons un regard interloqué avec le photographe néerlandais Henk Seppen, qui suit son équipe nationale, souriants de stupéfaction. Et si… Et si, pour la 2e fois de suite dans ces matchs de poule, les Pays-Bas battaient la République Dominicaine… Et si, la masse salariale de 83,4 millions de dollars des joueurs dominicains évoluant en MLB (23), ne faisait plus le poids face aux 400 000 dollars de celle des MLBers néerlandais… Et si un ballpark de Puerto Rico pouvait devenir, le temps d’un match, un field of dreams, portant l’espoir, au delà des néerlandais, de générations de joueurs et fans européens de baseball, celui d’exister et d’évoluer au plus haut niveau du baseball professionnel, de chatouiller, agacer, et battre les cadors de ce sport…

Sharlon Schoop out sur strikes, Randall Simon se présente à la batte. Les Dominicains préfèrent le laisser avancer en première base. C’est au tour de Yurendell DeCaster. Son hit file en direction du première base Willy Aybar, pour ce qui devrait être un jeu simple…mais la balle s’échappe du gant de Aybar pour filer lentement en dehors des lignes…le temps que Aybar s’en saisisse, se retourne pour envoyer la balle à Marmol venu couvrir la première base, Yurendell DeCaster est sauf… et Kingsale vient marquer le point de la victoire. Les joueurs néerlandais explosent et se précipitent sur le terrain. L’Équipe nationale des Pays-Bas vient de battre et d’éliminer de la World Baseball Classic la République Dominicaine.

A ce jour, ce match est le point d’orgue de ma jeune carrière de photographe de sports. Couvrir et assister à un moment important de l’Histoire de ce sport que j’aime, dans de superbes conditions de travail… difficile de faire mieux. Pour en comprendre la portée internationale, oubliez les World Series (enfin pas complètement…), qui n’ont de « mondiaux » que la dénomination, la World Baseball Classic est au baseball ce que la Coupe du Monde est au football. Les Américains bouderont toujours cet événement qui perturbe leur chère saison MLB, mais pour le reste du monde c’est la plus belle occasion de supporter dans une compétition majeure des équipes nationales. En 2009, j’ai couvert l’intégralité de la World Baseball Classic, de San Juan à Los Angeles, en passant par San Diego, dans des stades bruissants du tumulte de dizaines de nationalités, Mexicains, Japonais, Coréens, etc.

27 july 2010: Boris Marche reacts after a base hit, next to Omar Williams during France 8-2 victory over Belgium, in day 5 of the 2010 European Championship Seniors, in Stuttgart, Germany. © Chris Elise

27 july 2010: Boris Marche reacts after a base hit, next to Omar Williams during France 8-2 victory over Belgium, in day 5 of the 2010 European Championship Seniors, in Stuttgart, Germany. © Chris Elise

Depuis cette expérience, je rêve d’un jour pouvoir suivre le parcours de l’Équipe de France de baseball à la World Baseball Classic. Grâce au travail du Président de la Fédération Française de Baseball, Didier Séminet, secondé par Jean-Christophe Tiné, ce rêve pourrait bien devenir une réalité dans un avenir plus proche que je ne l’aurais imaginé. Car l’Équipe de France a été invitée a participer a un tour de qualification pour la World Baseball Classic 2013. Ce tour se déroulera en novembre 2012, aux USA, à Juniper en Floride. Les adversaires seront l’Afrique du Sud, l’Espagne et Israël. Si la France finit premier de cette poule, elle aura gagné son ticket pour la World Baseball Classic. Le challenge sera très difficile. D’autant plus que la composition des équipes adverses est inconnue. Comme celle de la France à ce jour. La MLB – initiatrice et organisatrice de la World Baseball Classic – a des règles très souples concernant l’éligibilité de nationaux, ce qui pourrait permettre par chaque pays le recrutement massif de joueurs MLB dès lors qu’ils ont un vague lien de nationalité. Les rapports de force risquent d’en être bouleversés. Quoiqu’il en soit, depuis que les Jeux Olympiques ont sorti le baseball de la liste des sports olympiques, la World Baseball Classic est devenue la meilleure chance pour nos joueurs français de se frotter au plus haut niveau mondial.

Il reste 7 mois aux joueurs français pour être prêts pour cette échéance, individuellement et collectivement. Ces dernières semaines, sur l’initiative de Fabien Proust, Team Manager de l’Équipe de France, plusieurs joueurs français ont pris part à un camp de baseball au Japon. Yann Dal Zotto, Boris Marche, Luc Piquet, Vincent Ferreira, et Romain Scott-Martinez, accompagnés de Fabien Proust, ont ainsi pu profiter du professionnalisme du baseball japonais, acquérant une précieuse expérience pour leur équipe nationale. Les lanceurs Pierrick Le Mestre et Matthieu Brelle Andrade les avaient précédés fin 2011. Tous ces joueurs d’expérience, plusieurs fois sélectionnés en Équipe de France, peuvent prétendre porter les couleurs nationales en novembre. Et pour avoir suivi ces joueurs depuis des années, au sein de leurs clubs, en compétitions internationales, je sais qu’ils ne viendront pas faire de la figuration, et défendront chèrement une chance unique de concourir à la World Baseball Classic. Depuis peu, je sens que, oui, le rêve de suivre l’Équipe de France de baseball à la World Baseball Classic en mars 2013, peut devenir une réalité. La route passera par la Floride, en novembre, et rien n’est gagné. Mais Jos de Jong, lanceur hollandais, me le rappelait récemment: « It all starts with the dream !« 

18 July 2010: Romain Scott Martinez of Team France throws the ball to first base during day 6 of the Open de Rouen, an international tournament with Team France, Team Saint Martin, Team All Star Elite, at Stade Pierre Rolland, in Rouen, France. © Chris Elise

18 July 2010: Romain Scott Martinez of Team France throws the ball to first base during day 6 of the Open de Rouen, an international tournament with Team France, Team Saint Martin, Team All Star Elite, at Stade Pierre Rolland, in Rouen, France. © Chris Elise

 

Partager

Laisser un commentaire