Captain Kirk

12 March 2010: Chicago Bulls guard Kirk Hinrich #12 drives past Miami Heat center Jermaine O'Neal #7 during the Miami Heat 108-95 victory over the Chicago Bulls at the AmericanAirlines Arena, in Miami, Florida, USA. © Chris Elise

Une poisse colle à la peau des Chicago Bulls. Joakim Noah souffre d’une blessure qui peut mettre un temps fou à s’estomper, Luol Deng  se remet assez mal d’une blessure au mollet et Derrick Rose s’est  blessé lors d’un contact contre Dwight Howard.

Avec chaque nouvelle défaite des Chicago Bulls, les espoirs de playoffs s’évanouissent un peu plus. A l’heure où j’écris ces lignes, depuis Miami où je couvre des matchs NBA durant une dizaine de jours, les Bulls ont perdu 7 matchs d’affilée, leur plus longue série de défaites depuis la saison 2005-2006. Et suite à leur match face au Heat, les Bulls vont devoir se passer désormais de Kirk Hinrich qui est sous le coup d’un match de suspension pour avoir touché un arbitre suite à une double faute technique. On appelle ça la loi de l’emmerdement maximal.

Imaginer les Bulls sans Rose, Deng, Noah, et Hinrich, est… en fait, je n’en sais rien, car ce ne sont plus les Bulls, ce n’est plus une équipe capable de gagner un match, à part contre les Nets ou les Knicks à la rigueur. Noah est devenu la pile d’énergie de cette équipe, et sa présence dans la raquette, mais Captain Kirk reste le détonateur en défense, un joueur qui ne lâche jamais, qui ne recule devant aucun attaquant, qui se bat sur chaque balle, sur chaque action. Kirk Hinrich est l’illustration du joueur « qui mouille le maillot » match après match. Sa performance en défense durant les playoffs 2009 est l’une des raisons majeures pour laquelle la série contre les Celtics est considérée comme une des toutes meilleures de l’histoire de la NBA. Une chance que les Lakers n’ait pas mis la main sur ce joueur avant la trade deadline; il aurait parfaitement collé à l’attaque en triangle mise en oeuvre par Phil Jackson. Les Bulls auraient perdu un joueur précieux, capable de mener l’attaque, de dynamiser la défense, et assurer la cohésion de ses jeunes co-équipiers. Tout ce qui va manquer aux Bulls dans leur prochain match…

Partager

2 Responses to “Captain Kirk”

  1. Willy dit :

    J’espère sincerement que les bulls vont passer en playoffs pour qu’on puisse assister a des oppositions de l’acabit de celles de l’an dernier.

  2. Kevin Couliau dit :

    Hinrich est mon joueur NBA favori…un défenseur hors pair mais surtout un créateur comme il y’en a peu.

Laisser un commentaire